Faut-il craindre les éclipses solaires ?

Faut-il craindre les éclipses solaires ?

Vous n’êtes peut-être pas sans savoir qu’une éclipse solaire aura lieu ce dimanche 21 juin 2020.

Rappelez-vous vos cours de géo : pendant une éclipse solaire, le Soleil, la Lune et la Terre se retrouvent alignés sur le même axe. Dès le moment où la Lune arrive en position centrale de la ligne, elle empêche ainsi partiellement ou complètement aux rayons du Soleil de toucher la Terre ce qui provoque l’éclipse solaire.

Comment apparaissent les éclipses solaires ?

Pour être plus complet, en 2020, il y aura en tout deux éclipses solaires : la première du 21 juin sera annulaire (98.8% de la surface du Soleil visible depuis la Terre sera cachée par la Lune), alors que celle du 14 décembre 2020 sera complète.

Éclipse annulaire

Éclipse totale

Si en Belgique, en France et en Suisse, rien ne pourra être vu, nos lecteurs francophones en Afrique et sur les îles de la Réunion et de Mayotte pourraient être témoins de ce phénomène astronomique. Débutant en Afrique de l’Est, l’éclipse de juin débutera en Afrique de l’Est pour ensuite traverser le Sud de la péninsule arabe-persique, avant de continuer par le Pakistan, l’Himalaya, la Chine, Taiwan pour finalement terminer sa course dans l’Océan Pacifique. (Source Nasa, Wikipedia).

Bon nombre d’entre vous pourrait être porté à vouloir aller voir cet événement naturel et se ruer à l’extérieur. C’est compréhensible, mais pas du tout conseillé !

Mais, pourquoi? 

Tout d’abord, il faut savoir que les éclipses solaires ne sont pas vues d’un bon oeil en métaphysique. Il est dit que pour chaque minute que vous passerez à regarder l’éclipse solaire, une année de malchance vous sera attribuée. Lors d’une éclipse, toute l’énergie Yang qui représente notre source de vie disparaît – parfois pendant plusieurs longues minutes – pour laisser la place à un vide (partiel ou complet en fonction de s’il s’agit d’une éclipse annulaire ou complète) chargé de trop d’énergie Yin.

En Chine, cette apparition est souvent appelée le « Chien Céleste noir qui mange la Lune » (Tian Gou Ri Shi). À l’époque impériale, les astronomes officiant à la court impériale étaient même chargés de tirer des flèches vers le Soleil ou de faire le plus de bruit possible pour essayer d’effrayer ce chien « solivore » afin de faire en sorte qu’il reparte le plus vite que possible. Une légende similaire existe dans le panthéon hindou où le démon Rahu est souvent représenté pourchassant et dévorant le Soleil, car il cherche à se venger de sa défaite contre le dieu Vishnu qui l’a décapité.

Le Chien céleste noir mordant le Soleil

Le démon Rahu gobant le Soleil

Il existe pléthore d’interprétations culturelles à propos des éclipses solaires :

  • Les Grecs de l’Antiquité pensaient que les éclipses solaires signifiaient que les Dieux étaient fâches ou mécontents.
  • Les Coréens expliquent le fait que les éclipses sont temporaires car les chiens ne font que jouer avec la boule de feu et qu’ils n’arrivent jamais à vraiment l’attraper longtemps. Les Vietnamiens, quant à eux, disent que c’est plutôt un crapaud qui gobe l’orbe solaire.
  • Les Vikings étaient persuadés que les éclipses apparaissaient lorsque des loups célestes arrivaient à attraper les ‘phares’ célestes.
  • Cette vision est quasi similaire à celle des Indiens des Amériques où c’est plutôt un ours qui mord le Soleil avant de le relâcher et d’essayer de faire pareil avec la Lune (cette légende permet d’expliquer par la même occasion pourquoi les éclipses lunaires surviennent souvent quelques semaines seulement après les éclipses solaires).
  • Dans plusieurs pays en Afrique tels que le Bénin et le Togo, les éclipses représentent une  période d’entraide et de réconciliation. En effet, selon eux, les éclipses seraient provoquées par un malentendu entre le Soleil et la Lune. Il convient aux peuples de s’unir pour faire en sorte que les quiproquos puissent être aplatis afin de permettre au Soleil (et à la Lune) de pouvoir revenir correctement après une éclipse.

Mais revenons-en à nos moutons !

L’éclipse de ce dimanche coïncide avec le solstice d’été (le jour le plus long de l’année), ce qui n’est pas forcément une bonne chose. En effet, la dernière fois que cette correspondance solstice-éclipse solaire s’était produite, c’était en 2001, juste avant qu’un tremblement de terre d’une magnitude de 8.4 sur l’échelle de Richter frappe le Pérou ou l’attaque du 11 septembre aux ´États-Unis.

Ce dimanche, l’éclipse solaire durera 3 heures et 45 minutes en tout. Elle débutera à 6h45 (Heure de Bruxelles, Paris) pour se terminer à 10h30 (Heure de Bruxelles, Paris), avec un point maximal à 8h40 (Heure de Bruxelles, Paris). Même si votre pays n’est pas concerné par le passage de l’éclipse (autrement dit, même si l’éclipse n’est pas visible depuis votre lieu de résidence), il est fortement déconseillé d’être à l’extérieur pendant ces heures et encore moins de regarder l’éclipse !

Essayez donc plutôt de rester à l’intérieur pendant ce phénomène naturel, surtout si vous avez les éléments suivants dans votre thème BaZi :

Troncs Célestes : Eau Yang Ren 壬, Feu Yin Ding 丁

Branches Terrestres : Chèvre (Wei 未), Lièvre (Mao 卯), Cochon (Hai 亥), Tigre (Yin 寅) , Cheval (Wu 午), Chien (Xu 戌)  et Buffle (Chou 丑). Si vous ne savez pas quels sont les animaux qui apparaissent dans votre propre thème BaZi, cliquez ici.

Il n’y a rien à faire et il n’existe pas de cure miracle. La solution est toute simple et consiste à rester confiné chez soi (sans allusion aux événements récents…), idéalement pendant toute la durée de l’éclipse mais surtout au moment du point maximal et d’éviter que les quelques rayons de soleil vous touchent pendant toute la durée du phénomène.

Les pays qui se situent sur le trajectoire de l’éclipse seront également négativement affectés. 

L’éclipse solaire du 14 décembre 2020 pourrait bien être encore plus néfaste, car elle sera totale. Parallèlement à cela, lorsque l’on étudie le thème Qi Men Dun Jia du mois de décembre, il nous montre une porte défavorable coïncidant avec l’éclipse. 

Malheureusement, et vous l’aurez compris : tout ceci n’augure rien de bien réjouissant pour la fin de l’année. Nous publierons prochainement un autre article à ce sujet. Restez à l’affût pour plus d’informations. Suivez notre blog et n’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux.

 

Marc-Olivier Rinchart, auteur de L’Agenda & Almanach Feng Shui paru aux Editions IFS

#eclipsesolaire #eclipsesolaire 2020 #solareclipse #solareclipse2020

Mise à jour samedi 20 juin 2020 : Un conseil supplémentaire de Dato Joey Yap, basé sur les principes du Qi Men Dun Jia : à 9 heures du matin (Heure de Bruxelles, Paris), asseyez-vous face au Sud (dos au Nord), entrez en mode « alpha »/méditatif et visualisez votre esprit et votre corps se purifier. Faites cela pendant 5 à 10 minutes.

Un Commentaire

Laisser un commentaire