Bouddhisme et Feng Shui, un bon mariage ?

Beaucoup de nos clients, étudiants et lecteurs nous demandent depuis quelques années si les objets bouddhistes, les mantras, font partie du Feng Shui classique. La réponse est NON ! Le bouddhisme est une pratique spirituelle, une philosophie, une manière de vivre sa vie. Le Feng Shui est une branche de la métaphysique chinoise qui est avant tout basée sur l’observation des reliefs, de l’environnement, puis de l’habitat.

Le Feng Shui traditionnel a été au fil des siècles adapté à notre monde moderne et notre manière de vivre et de nous loger (les immeubles, les autoroutes, etc.. n’existaient pas lors de la rédaction des textes anciens classiques). Au fil des années, de Grands Maîtres ont su adapter à notre monde moderne l’interprétation donnée par les textes classiques.

On entend parfois parler de 3 dimensions en Feng Shui, et même d’une fameuse 3e dimension ! Cela sonnerait presque comme de la science-fiction. Et que retrouve-t-on derrière cette 3e dimension ? Du bouddhisme…

Alors, soyons clairs : nous adhérons aux principes bouddhistes, notre maison d’éditions publie également des ouvrages bouddhistes, MAIS c’est bien en tant que pratique spirituelle et non comme « remèdes ou cures » Feng Shui. Statuettes et amulettes bouddhistes sont certainement importantes dans la pratique spirituelle du bouddhisme mais ne sont pas des « cures » Feng Shui, encore moins pour cette soi-disant dimension spirituelle (la 3e dimension). Il existe bien une dimension spirituelle en sciences métaphysiques chinoises, mais celle-ci n’est pas dans le Feng Shui, on la retrouve, entre autres, dans le Qi Men Dun Jia. En Feng Shui on parle avant tout de la trinité Tian 天(Ciel) Di 地 (Terre) Ren 人(Homme) et non de 3e dimension… Le Ciel, c’est la destinée (que vous pouvez apprendre avec le BaZi), la Terre, c’est le Feng Shui et l’Homme, ce sont vos propres actions, ce que vous mettez vous-même en place pour améliorer votre vie.

Réduire le Feng Shui à 3 concepts qui seraient le Temps (avec pour seule application l’utilisation des Etoiles Volantes ?), l’Espace (en utilisant exclusivement les Huit Demeures), et la fameuse 3e dimension spirituelle (en utilisant le bouddhisme), c’est d’abord et avant tout faux et c’est aussi oublier l’essentiel : L’environnement et le Qi.

Quand vous avez un problème Feng Shui, il n’est pas utile de porter ou réciter des mantras, ces derniers auront certainement un effet… Oui, mais sur votre psyché et non sur le Qi de votre environnement qui pose problème.

Vous l’aurez bien compris, le Feng Shui n’est pas quelque chose que l’on apprend en 2 jours à coup de « formules » et de « cures », c’est un apprentissage qui demande du temps, de l’observation, de la réflexion.

Nous sommes désolés de constater qu’un maître et quelques disciples, avec lequel nous avons appris à nos débuts, a apporté tant de confusion en mariant 2 disciplines qui n’ont en commun que le fait d’essayer de rendre quelqu’un ou quelque chose meilleur, mais qui ne sont pas faites pour cohabiter de la sorte (rien dans les classiques Feng Shui ne justifie ce « mariage ») . Le Feng Shui n’a rien de religieux, il n’est pas non plus superstition, et surtout il ne fonctionne pas à coup de paranoïa, comme nous le disons souvent à nos étudiants  » Ne soyez pas parano !  » Le Feng Shui n’est pas là pour faire peur et vendre des  » cures « . Si les objets vous plaisent, libres à vous de les utiliser, mais dites-vous bien que la plupart du temps ils agiront sur votre cerveau et non sur l’environnement sur lequel ils sont censés avoir des effets ! Nous parlons bien du Qi en Feng Shui, l’élément essentiel, il est bien dommage qu’on finisse par l’oublier au profit de superstitions, et pratiques spirituelles qui n’ont rien à voir avec.

Pour en apprendre plus sur le Feng Shui Classique ou le BaZi, inscrivez-vous à l’une de nos formations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *